Tourisme

Le tourisme collaboratif : nouveau mode de voyage

Transport, hébergement, services, repas : le tourisme collaboratif gagne tous les secteurs.

Nous vous proposons un décryptage de ce phénomène de société.

Aux antipodes du tourisme de masse

Dans la continuité du tourisme responsable et solidaire, le tourisme collaboratif connaît un essor fulgurant, et séduit de plus en plus de vacanciers par ses nombreux avantages.

Si la notion économique est bien évidemment à prendre en compte, les adeptes du tourisme collaboratif partagent avant toute chose des valeurs de tolérance, de convivialité. L’humain et les échanges en sont les critères déterminants.

Vous allez voir que vous pouvez voyager intégralement de cette manière. Tout d’abord, le transport : Blablacar, Drivy, Carpooling,… Ces sites proposent de mettre en relation des conducteurs avec des passagers. Il existe également des sites de location entre particulier pour les voitures, les camping-cars, les bateaux et même… les jets privés !

Quant à l’hébergement, un panel complet d’alternatives s’offre à vous ! Couchsurfing, HomeExchange, Gamping (camping dans le jardin), Airbnb, Nightswapping (échange de nuits)… Vous allez vivre une immersion totale dans le quotidien des locaux. Vous pourrez en profiter pour découvrir la gastronomie locale, par des sites comme Cookening, ViensMangerALaMaison,… En échange de petits travaux réalisés, notamment le Woofing, vous serez logés et nourris par le propriétaire.

Qui dit voyage, dit visite. Vous pourrez faire appel à des guides locaux avec France-Greeters, Global Greeter Network ou encore Guide Like You. On vous l’a dit, tout existe…

Quel accueil par les professionnels ?

Cette nouvelle tendance a bien sûr un impact sur les professionnels du tourisme, qui ne voient pas forcément d’un très bon œil ces solutions alternatives. Réservées auparavant aux jeunes ou aux petits budgets, elles attirent maintenant tous les profils.

Les professionnels du tourisme doivent prendre conscience de ce succès, qui reflète bien plus qu’une mode éphémère, et s’en inspirer, au risque de se heurter à un mur. En partie concurrentes, elles sont toutefois plus complémentaires et donnent lieu depuis peu à des partenariats : certains voyagistes n’hésitent plus à proposer à leurs clients un appartement Airbnb lors d’un week-end dans une capitale européenne.

Add Comment

Click here to post a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.