Tourisme

Le château de Versailles à la loupe !

château de Versailles

Aujourd’hui, nous vous proposons de mettre en lumière un édifice historique qui brille par son style, mais aussi par sa grandiloquence, calquée sur la mégalomanie de son commanditaire… C’est parti.

Un caprice royal !

Le roi Louis XIV se rendait, dans sa jeunesse, dans le pavillon de chasse que Louis XIII avait fait construire. En 1661, le Roi-Soleil décidé de métamorphoser ce domaine en un château somptueux à l’image de son pouvoir absolu. Les travaux durèrent pendant tout son règne. Le roi, séduit et surtout jaloux du château de Vaux-de-Vicomte commandité par le surintendant Nicolas Fouquet, fit appel aux meilleurs artistes de l’époque pour réaliser le plus beau château du monde. L’architecte Louis le Vau fut chargé de le concevoir : il fit construire le bâtiment central donnant d’un côté sur une vaste terrasse et de l’autre sur une cour de marbre. Après sa mort, ce sut Hardouin-Mansart qui continua les travaux. Il ajouta eux grandes ailes, haussées d’un étage où se nichaient les célèbres « mansardes ». Il couvrit la terrasse conçue par son prédécesseur, créant la « Galerie des Glaces ». André le Nôtre aménagea le parc : des forêts entières furent transplantées. Le Brun sculpta les statues de marbre et de bronze. En 1682, Versailles devint le siège du gouvernement et logeait les trois mille personnes que constituaient la Cour et ses services.

Plusieurs copies en Autrice et en Allemagne

Le style original appelé « classicisme français » fut créé par l’architecte Louis le Vau. Il fut copié dans le monde entier, et notamment dans la construction du château de Schoenbrunn à Vienne en Autriche, achevé en 1750. L’architecte Bernhard Fischer von Erlach dessina les plans en s’inspirant de ceux de Versailles : une façade donnant sur une cour pavée et l’autre sur les jardins. Ces derniers furent d’ailleurs dessinés par un Français : Jean Tréhet. L’influence du roi Louis XIV ne s’arrêta pas au palais : la cour d’Autriche emprunta l’étiquette de France. A la fin du 19e siècle, Louis II de Bavière voulut lui aussi copier le château du Roi-Soleil. Il fit aménager à Linderhof une galerie des Glaces et une chambre similaire à celle de Louis XIV !

Add Comment

Click here to post a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.