Actualité

Les paiements sans contact et les paiements par mobile réinventent le moyen de paiement

De l'argent liquide

Avec l’avènement des banques en ligne et le développement de la digitalisation des banques de réseau, le paiement sans contact commence à se généraliser dans certains pays. D’après la publication du rapport à l’issu de la dernière enquête annuelle de Visa ou Digital Payment Study réalisée en 2017, plus de 60% des Européens considèrent le paiement par mobile comme un geste naturel.

Quelques chiffres en France

Pour le cas de la France, plus de 50% des paiements se font sans espèces et on constate une rapide progression annuelle allant jusqu’à 180% pour les paiements sans contact. On peut d’ailleurs voir sur Détective-Banque que les offres de produits et services des banques en lignes telles que Boursorama Banque ou Fortunéo Banque ou les néobanques comme N26 ou Orange Bank intègrent les paiements par mobile tels que Apple Pay, Google Pay ou Samsung Pay.

Les enquêtes révèlent que si le paiement sans contact monte de 8 points en une année, les usagers sont encore assez réticents sur d’autres moyens de paiement dématérialisés. En effet, 82% des personnes interrogées pensent que le paiement par smartphone présente un risque et 63% appréhendent encore le recours au paiement ligne.

Le sort du paiement en cash

Voué à disparaître, le paiement en cash reste néanmoins bien ancré chez certains.
Cela fait effectivement plus de 25 siècles que le monde connaît et utilise l’argent liquide. Pour acheter un produit ou payer un service, l’argent liquide était au cœur des transactions. Actuellement cependant, grâce à l’évolution technologique, le monde entre dans une nouvelle ère numérique et on assiste de plus en plus au paiement virtuel. Et les statistiques sont très parlantes : seuls 50% des paiements se font encore en espèces, les 50% se faisant par cartes bancaires, chèques ou applications mobiles.

Cependant, et malgré tout, les espèces resteront encore présentes et encore très demandées dans les transactions. Selon l’enquête réalisée en 2017 par l’Observatoire Brink’s / IFOP, plus de 80 % des Français maintiennent l’existence et l’usage de l’argent liquide et condamnent encore la substitution des billets au profit des moyens de paiement dématérialisés.

Différentes raisons poussent encore au rattachement à l’argent liquide. En effet, contrairement à l’usage de la monnaie dématérialisée, du paiement sans contact et du paiement par carte bancaire qui requièrent généralement des informations personnelles, le règlement en cash garantit l’anonymat sur les paiements. Contrairement au paiement numérique qui soustrait généralement une commission à la suite de chaque opération, l’usage du cash se fait sans aucuns frais ni prix.

Outre le risque de faux billets, l’usage des billets de banque comme instrument d’échange est à ce jour plus sécurisé par rapport aux monnaies virtuelles qui encourent les risques de fraude et de piratage informatique.
En dépit du fait qu’il y ait d’innombrables initiatives sur les monnaies digitales et le paiement sans contact, pour être réellement effective, on attend encore une version numérique de la monnaie légale.

Add Comment

Click here to post a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *