Sport & Loisir

Comment devenir diététicien sportif

Le régime alimentaire des sportifs qui pratiquent à haut niveau est capital dans leur quotidien, leur entraînement, leur compétition et les périodes de récupération. Pour cela, le diététicien sportif va accompagner le sportif pour l’aider à avoir une bonne hygiène de vie et le conseiller dans son alimentation afin qu’il puisse donner le meilleur de lui-même, en étant performant.

Le rôle du diététicien sportif

Le diététicien sportif va avoir plusieurs casquettes auprès des sportifs afin d’apporter des conseils avisés et personnalisés en fonction de l’effort qui sera à fournir. Pour cela, il va mettre au point des menus variés en assurant les vitamines, minéraux, protéines et autres besoins. Ce professionnel de santé va jouer sur l’équilibre et la qualité des repas, qu’il exerce en cabinet, en hôpital, en association ou encore en fédération sportive. Les sportifs font généralement appel à un diététicien pour préparer une épreuve sportive, faire face à des blessures récurrentes, réussir sa prise de masse… Il va être amené à travailler en équipe, en collaboration avec l’entraîneur, les médecins ainsi que l’encadrement technique.

Au niveau du cursus, il s’agit plus d’une spécialisation que d’un diplôme. En effet, la profession est souvent exercée par des diplômés d’un BTS Diététique ou d’un DUT Génie biologique avec option diététique. Les formations sont de nature pluridisciplinaire abordant les connaissances physiologiques, la diététique, la biologie, les langues étrangères… Le diététicien sportif aura l’occasion de développer ses capacités organisationnelles, son fort relationnel et travailler sa pédagogie afin de mettre par la suite ses patients en confiance.

Les cursus à suivre

Ces deux cursus permettent de devenir diététicien sportif. Tout d’abord, le BTS diététique qui permet d’acquérir des compétences techniques et scientifiques. L’objectif du diplôme : savoir élaborer des régimes et des menus, en veillant à la qualité des aliments et aux différentes normes d’hygiène en place. Le futur diplômé aura des missions de formation, de prévention mais aussi d’éducation. Sur deux ans, il suivra des enseignements techniques et professionnels, ponctués de stages, avec des matières comme le français, la biochimie, la biologie, la nutrition et l’alimentation, les techniques culinaires, les régimes, l’économie et la gestion…

Le DUT Génie biologique quant à lui touche au domaine de la biologie, avec des spécialisations dans divers secteurs, dans ce cas la diététique. Les cours théoriques sont ponctués de travaux dirigés, de travaux pratiques et de stages. La base est un enseignement commun avec les mathématiques, la physique, les sciences de la vie, les langues étrangères… Puis, en option diététique, on trouvera des cours de physiologie, biochimie, sciences et technologies des aliments, techniques culinaires, pathologies enfants et adultes, régimes thérapeutiques, sciences économiques et de gestion.

Add Comment

Click here to post a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.