Actualité

Rachat de crédits : que faut-il en penser réellement ?

Rachat de crédits : que faut-il en penser réellement ?

On parle depuis l’année dernière de rachat de crédits, une aubaine pour les ménages souhaitant réduire leurs mensualités ou renégocier leurs taux, est-ce vraiment si intéressant ? Existe-t-il des pièges à éviter ? Voici un retour complet sur ce financement.

Le principe du rachat de prêts

Faire racheter ses crédits est à la mode en ce moment, c’est une opération qui est relativement récente dans l’univers bancaire puisque ce financement est apparu à la fin des années 90, début des années 2000. Les spécialistes des crédits hypothécaires ont commencé à proposer des rachats de créances pour permettre à des clients dans le besoin de pouvoir souffler un peu sur le remboursement de leurs dettes. Au fur et à mesure, l’opération s’est développée au sein des organismes financiers et des banques traditionnelles, aujourd’hui c’est une opération incontournable dans les produits financiers.

Le principe a toujours été le même et restera inchangé pendant bien d’années, il s’agit de faire reprendre par un organisme financier la totalité ou une partie seulement des encours de crédits pour réajuster au sein d’un seul contrat les conditions de remboursement. Le taux est unifié, la durée est bien souvent allongée (à savoir qu’elle peut être raccourcie) et donc la mensualité et réduite.

Les dérives des offres de rachats de crédits

Si les professionnels de la finance proposent depuis de nombreuses années cette offre de financement, elle a été au tout départ reléguée à une communication intrusive, reposant essentiellement sur des techniques de publicités intrusives comme les envois d’e-mail, les bannières de sites ou même les dépliants dans les boites aux lettres. Au fur et à mesure du développement d’internet, la concurrence s’est accrue car les rémunérations étaient attrayantes pour les intermédiaires ou collecteurs de demandes. Certaines dérives ont été détectées par les institutions financières, à savoir des offres ne respectant pas les mentions légales obligatoires, apportant des informations fausses, voir tronquées. Si cette communication a fortement impacté l’image du rachat de crédits, elle était généralement proposée par des acteurs mineurs, peu connus et qui n’étaient pas forcément des organismes financiers.

A ce jour, le rachat de crédits a réussi à sortir d’une image écorchée, grâce notamment à l’arrivée de l’ACPR, le gendarme Français qui a su contrôler les pratiques et mettre les points sur les « i ». Certains acteurs sont incontournables, à l’image de Solutis qui est le leader Français du regroupement de crédits certifié en France, ou encore à l’image de Créatis, l’établissement de crédit le plus connu en matière de rachat d’emprunts (en savoirs plus). Les pièges sont encore présents, il est préférable de se concentrer sur des organismes réputés, ayant pignon sur rue et étant au minimum enregistrés à l’ORIAS. Quelques recherches sur le net permettent de trouver rapidement cet identifiant et de juger de la qualité de service d’un organisme de crédit.

Add Comment

Click here to post a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.